50 ans de Cergy - 1969/2019

Livre d'or

Retrouvez ici les plus beaux souvenirs de notre ville racontés par les Cergyssois et partagez les vôtres, avec ou sans image ! Des livres d'or papier sont également disponibles à l'Hôtel de ville, dans les mairies annexes et dans les maisons de quartier. #50ansCergy #Touspionniersdufutur

Filtrer par :
Catégorie
2000/2009

La culture

Mes années à la faculté de Cergy ont fait qui je suis, aujourd'hui. À la fac, nous avions le pass Culture et j'en ai profité à fond ! J'y ai découvert les festivals : Furia, Cergy, Soit !, le 100 Contests... Mais aussi les lieux de diffusion : le Théâtre 95, L'Observatoire... Des années de découvertes et d'ouverture sur le monde de la culture. J'ai trouvé ma voie grâce à cette effervescence culturelle que je défends, aujourd'hui, dans une autre ville où je travaille pour la culture.

2010/2019

Prise de hauteur sur l'Axe majeur

Prise de hauteur sur l'Axe majeur depuis la Tour Belvédère lors de la journée du patrimoine de septembre 2017.

2000/2009

Les Copines Dentellières de Cergy

Les #50ansCergy, c'est l'occasion de se souvenir pour nous aussi : en juillet 2005, la première participation des Copines Dentellières à la fête des Hauts-de-Cergy. La dentelle, c'est facile ! Notre association a pu développer ses activités à Cergy-le-Haut, aux Essarts d'abord puis au Bontemps. Nous fêterons nos 20 ans l'année prochaine !

2000/2009

100 contests

Mon meilleur souvenir à Cergy reste le festival 100 contests qui se déroulait chaque année au mois de juin sur l'esplanade de Paris. C'était la réunion des cultures urbaines : street ball, bmx, skate, graffiti, rap et des gros gros concerts comme Anthony B, Redman ou le Saïan ... Le tout entièrement gratuit. Les gens venaient de toute l'ile de France et l’effervescence montait chaque année. C'était juste génial.

1990/1999

Chaîne Humaine Cergy-Sud/Cergy-Le-Haut Samedi 8 Octobre 1994

Le samedi 8 octobre 1994, j'avais 7 ans, j'étais élève à l'école primaire des Touleuses et parmi d'autres camarades de mon école, j'ai eu la chance de participer à cette chaîne humaine. Un événement qui a été filmé et une première pour moi d'être passé à la télévision de l'époque.
Un très beau souvenir pour moi de me revoir à l'époque déambuler en manteau bleu et pour mes parents aussi.
Aujourd'hui, je me retrouve à place du caméraman.
Fier d'être Cergyssois !

2010/2019

Cergy soit for ever

Cergy Soit, un régal pour les yeux et les amoureux des spectacles de rue. Magique et Féerique le festival nous transporte chaque année #50ansCergy

1990/1999

Grosse Fourmi Rouge

Je me rappelle toutes ces balades aux étangs de Cergy/Neuville où nous passions de forts moments agréables en famille et que les enfants en profitaient un maximum pour s'y dégourdir les jambes. Il y avait cette grosse fourmi rouge qui dominait sur les hauteurs les étangs, aujourd'hui disparue.

1990/1999

J'ai trouvé ma place

De Madagascar, je débarque à Cergy en 1993 à 18 ans. La mission locale, rue crève cœur à l'époque, m'a beaucoup aidé à m'orienter. J'ai tout de suite adoré Cergy. Mon endroit préféré est l'île de loisirs et ça n'a jamais changé. On y fête des anniversaires... Chaque occasion est bonne pour un pique-nique. Mon activité favorite est la marche et Cergy m'offre beaucoup de parcours. Je suis à présent maman de deux grands enfants et nous vivons toujours à Cergy. Je ne m'imagine pas vivre ailleurs.

2010/2019

Nos cabanes dans les bois

Un de mes meilleurs souvenirs c’est quand mes amies et moi nous allons au bois du Hazay pour faire ou reconstruire les cabanes que l’on avait faite avant !!

1980/1989

Les collines de mon enfance

Cergy nous a offert les collines du Chat Perché. Dans les yeux d'un enfant, elles représentaient un départ à l'aventure, bien plus riche et plus fort que toute attraction. Des collines, des arbres, un toboggan, de la végétation où se cacher... Nous étions des pirates, des bandits, des policiers, des chasseurs de trésors ou (en hiver) des skieurs...Et une vue imprenable sur notre univers. On voyait la gare, le belvédère, Cergy le Haut (en construction), le lycée qui sera un jour le notre...

1969/1979

AEROTRAIN

Quand je suis arrivée à Cergy en 1973, il était prévu de construire l'aérotrain, un mode de transport futuriste sur coussin d'air qui assurait une liaison directe Cergy-La défense en 10 mn à 200 km à l'heure. Hélas, V. Giscard d'Estaing a arrêté le projet 2 mois après son élection comme président de la République. Maintenant, nous avons le RER A avec tous ses problèmes !

1980/1989

Carnaval

Le carnaval où tous les quartiers se retrouvent sur la place des linandes avec mousse à raser, œufs, farine...
Spectacle, cadeaux et ambiance de folie juste avant de cramer Monsieur CARNAVAL .

1969/1979

Ecole des Plants

Lors de sa construction, l'école des Plants était multicolore. une classe jaune, une rouge, une bleu clair, une bleu marine, une orange... C'était plus gai.

1990/1999

La base, rejointe en barque depuis Vauréal!

Mon frère, les copains et moi, rejoignions parfois la base de loisirs à la barque en traversant l'Oise depuis Vauréal village où nous avons grandi! Puis nous y passions l'après-midi à paresser, papoter, jouer... bien sûr, Cergy, pour moi, c'est aussi les samedis aux 3 fontaines avec les copines, le cinéma avant le multiplexe, l'université où j'ai décroché mon deug d'anglais avec ma bff (en 1997), le pub "Au bureau", le port.... toute notre jeunesse, quoi!

1969/1979

Le marché des Touleuses

Quand on se rendait au marché des Touleuses, on savait que l'on allait y passer du temps. Ce n'était pas seulement pour y faire ses courses, c'était aussi pour le plaisir de rencontrer des gens, de parler de la vie locale. Claude Mélique, le maraîcher du Village et vendeur de fruits et légumes, y était aussi incontournable que Marc Kieny, le créateur du journal des habitants A propos.

1990/1999

Nostalgie à St Christophe

Ah que St Christophe était agréable dans les années 90! Il y avait le Monoprix et le super traiteur sur la grande place du marché, des commerces plus divers qu'aujourd'hui.

2010/2019

Des moutons dans la ville

Quitter Paris pour élever ses enfants dans une ville verte comme Cergy, et avoir la chance même d'y côtoyer une partie de l'année, depuis 2012, des moutons entre chez soi et le RER !

1980/1989

L'école des Touleuses

Ma famille a emménagé aux Touleuses en 1981. J'étais inscrite en dernière année de maternelle. Je me souviens des pelles et des seaux bleus, rouges et jaunes et des bacs à sable dans la cour de récréation. A l'école primaire, les racines des peupliers de la cour nous permettaient de faire des parcours de billes intéressants. Sous le préau nous jouions au jeu des 4 poteaux, pur produit de notre imagination d'enfants.Je me souviens également des jeux en bois (le bateau pirate, le petit train, etc)

1980/1989

Le Centre Commercial 3 Fontaines

Le rituel du samedi: les courses.
Mes parents venaient me chercher après l'école du matin et nous partions manger au Centre Commercial 3 Fontaines. À cette époque, Super M et la Samaritaine étaient les deux grands magasins du centre. Quand je trouvais le temps long aux caisses, j'allais attendre mes parents au niveau des bassins situés au pied des escalators. Il y avait aussi un jardin avec des bancs en bois et nous nous y amusions à cache-cache.

1990/1999

L'ouverture du site Saint-Martin de l'Université de Cergy-Pontoise

Année 1994/1995, j'ai commencé mon DEUG de biochimie sur le site de Cergy St-Christophe (Les Genottes) avant de pouvoir intégrer le site de St-Martin à Pontoise. Nous étions les premiers étudiants dans ces locaux. Il n'y avait qu'une seule aile et un seul amphithéâtre. La bibliothèque n'avait pas encore reçu tous ses livres. Dehors, les abords étaient encore en chantier. Nous avions nos cours sur 3 sites différents, le Campus, les Genottes et St-Martin et ce dans une bonne ambiance.