Cergy Ma Ville #208 - page 10

10
Journal de la Ville de Cergy — N°
208
octobre 2015
Sant é
Optique mobile
A
près cinq années passées chez deux grands
opticiens-lunetiers, et six mois au Canada
pour voir comment la profession se déve-
loppe à l’étranger, Brice Pénichot décide d’exploiter son
savoir-faire à domicile. Le jeune opticien diplômé offre
ainsi ses services à ceux qui ont du mal à se déplacer
ou qui n’ont pas d’opticiens à proximité, sans frais sup-
plémentaires.
En bon professionnel, il dispose dans sa valise d’un
choix de deux cents à trois cents montures et est habi-
lité à contrôler la vue, ce qui fait gagner du temps aux
patients.
« J’ai souhaité avoir plus de contacts avec la clien-
tèle. L’examen est le même qu’en boutique et moins stres-
sant »
témoigne-t-il. Depuis son appartement-bureau des
Hauts-de-Cergy, ce jeune homme posé et attentif raconte
comment cette activité nouvelle en France — et en plein
essor — répond au besoin des seniors vivant seuls ou
en maison de retraite, mais aussi à ceux des salariés ou
chefs d’entreprises souvent débordés ou des familles
toujours bousculées dans leur emploi du temps. Sa mi-
cro-entreprise, Optic at home, offre les mêmes conseils,
services et garanties qu’en magasin. Avec une quinzaine
d’équipements optiques par mois, Brice Pénichot aura
gagné son pari.
C omme rc e
Coccinelle
de courses
L
a nouvelle supérette installée place du Marché,
en plein cœur de l’Axe Majeur-Horloge, vient
renforcer l’offre alimentaire de proximité et de
qualité dans le quartier. Une aubaine pour la plupart des
habitants qui peuvent y trouver tous les jours de semaine,
de 8 h à 21h, et le dimanche, de 9 h à 21 h, un joli choix
de produits, dont des fruits et légumes frais, l’épicerie
classique, du surgelé, sans oublier un catalogue des pro-
motions et une carte de fidélité. Ouverte fin juin, en lieu
et place d’une banque, Coccinelle Express est une affaire
de famille expérimentée dans le commerce alimentaire.
Aidé de son père Abdellah, ancien directeur du
Leader Price, et de sa mère Nadine, Tijani Bachar, 25 ans,
a réaménagé les lieux pour proposer aux clients 180 m²
de surface de vente. Titulaire d’un Bac+2 et d’une forma-
tion « maison », le jeune homme qui vient de se marier
souhaite poursuivre l’embellissement de son magasin et
de la vitrine pour renforcer son attractivité et participer
à la dynamisation de la place et du quartier.
6, place du Marché.
— EN BREF
■■
un quartier
en deuil
Tout le monde l'appelait
« Hadj » dans le quartier.
Monsieur Forsa, le propriétaire
de l'épicerie La Halle de Cergy,
place du Marché (Axe Majeur-
Horloge), est décédé à l'âge de
72 ans. Il laisse derrière lui le
souvenir d'un homme de cœur,
très impliqué dans la vie de
son quartier.
Son fils, Abdel Hak, s'attache
déjà à faire perpétuer ce
commerce incontournable de
la place.
///
Ils font Cergy
Julien Legras,
l’essor du bois
Il n’est jamais trop tard pour
changer de métier et réaliser
un rêve de jeunesse. Après
quinze années de carrière
comme commercial, Julien a
dénoué sa cravate et enfilé
avec bonheur le tablier
de l’ébéniste. Armé d’un
CAP d’ébénisterie et d’une
formation en restauration de
meubles anciens obtenus à la
prestigieuse école Boulle, ce
jeune homme de 35 ans a créé
l’Atelier du Hibou en 2013 qui
croît tranquillement à l’abri de
la pépinière d’entreprises
Neuvitec 95 gérée par l’Accet.
Il prend son envol d’ici la fin
de l’année, avec la reprise
de l’atelier de Luc Tricart au
Ham qui restera à ses côtés
quelques années pour lui
transmettre son savoir-faire. 
06 03 24 22 21
ENTRE
PRENDRE
À CERGY
➝➝
La nouvelle supérette : une aubaine pour le quartier.
© Lionel Pagès
Plus d'infos sur
➝➝
Brice Pénichot : un opticien en vue.
© Lionel Pagès
© Lionel Pagès
1,2,3,4,5,6,7,8,9 11,12,13,14,15,16,17,18,19,20,...24
Powered by FlippingBook