Emploi-Insertion

Jeunes en stage à la mairie de Cergy

La ville lance cette année une expérimentation intitulée « Jeunes en stage », qui consiste à proposer des offres de stages de troisième dans les services de la mairie. L’objectif : mettre à disposition des collégiens cergyssois un large choix de stages, dans des domaines variés.

Publié le

Le stage de troisième : la découverte du monde du travail

Le stage de troisième est obligatoire dans le parcours des collégiens. D’une durée de 5 jours, il permet une immersion dans l’entreprise ou le service public de son choix.

Le but : découvrir le monde du travail, observer le quotidien des salariés, commencer à construire son réseau, voire parfois réfléchir à son orientation professionnelle.

Une convention de stage est alors signée entre l’établissement scolaire et l’entreprise d’accueil du jeune.

Combattre des inégalités dès le stage de troisième

Généralement, la famille et les proches du collégien l’aident à trouver l’entreprise où effectuer ce stage. Il est même très souvent effectué dans l’environnement professionnel de l’un d’entre eux.

Mais tous les collégiens n’ont pas accès au même réseau et par conséquent aux mêmes opportunités pour effectuer ce stage. Pour certains, il est même parfois très compliqué de trouver une entreprise d’accueil.

En effet, sur 100 collégiens scolarisés en REP + (réseau d’éducation prioritaire renforcé), 75 ont des parents ouvriers ou inactifs. Contre 60 en REP, et 38 dans les établissements hors REP/REP+ (*).

Or, les inégalités de parcours entre les enfants de cadres et les enfants d’ouvriers conduisent à une moins bonne insertion professionnelle dans la vie active, avec un taux de chômage plus élevé pour les enfants d’ouvriers. Sur 100 élèves venant d’un milieu défavorisé et ayant de bons résultats, 20 ne prévoient pas de faire des études supérieures (*).

Le stage de troisième, première entrée dans le monde professionnel, peut être l’occasion de découvrir de nouveaux horizons et d’élargir le champ des possibles pour ces jeunes. C’est pourquoi la ville a souhaité proposer des stages aux collégiens cergyssois. 

(*)Données transmises par l’association Viens voir mon taf.

Une expérimentation dans deux collèges de la ville en 2022

Pour faire face à ces inégalités, la ville de Cergy a lancé l’opération « Jeunes en stage » en partenariat avec l’association Viens voir mon taf, avec une session en janvier et une autre en mars. 

Elle a mobilisé l’ensemble des services municipaux afin que les agents de la ville volontaires puissent accueillir des collégiens pour effectuer leur stage de troisième. Cette opération s’inscrit dans les Cités éducatives, avec dans un premier temps une action envers les collèges situés dans les Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville.

Notre objectif est de proposer une diversité d’offres de stages au sein des services municipaux. Donner un vrai choix, et non un choix de stage par défaut.

Ainsi, ce sont 30 offres de stages qui ont été proposées aux classes de troisième du collège du Moulin à vent en début d’année, via leurs professeurs principaux.

19 collégiens ont choisi d’en profiter, et ont pu effectuer leur stage auprès des agents municipaux, dans divers services, la semaine du 24 janvier. Les agents tuteurs ont en parallèle été formés afin de recevoir les stagiaires dans les meilleures conditions.

Prochaine étape en mars prochain : renouveler l’opération pour accueillir en stage des élèves de troisième du collège Gérard Philipe.

 

>> En savoir plus sur les collèges de Cergy
>> Consultez le plan interactif de la ville

dernières actualités