Éducation Santé

Covid-19 : fermeture de classes à Cergy

Quelques jours après cette rentrée scolaire 2020 très particulière, malgré toutes les précautions prises, l’Agence régionale de santé a du prononcer plusieurs fermetures de classes sur Cergy, comme dans les villes alentours, suite à des tests positifs. Comment se prend la décision ? Comment s'organiser ? Comment éviter cette situation ? Découvrez les réponses aux questions que de nombreuses familles se posent.

Publié le

En cas de symptômes évocateurs du Covid-19 chez l'enfant ou dans sa famille, l'école doit être immédiatement prévenue et sa fréquentation ne sera pas possible sans avis médical. Soyons tous vigilant !

Quand une classe ou une école ferme...

Pourquoi une classe ou une école ferme ?

Lorsqu’un enfant ou un adulte est testé positif au Covid-19, les personnes qui ont été en contact avec lui doivent être testées, avant de leur permettre de rejoindre la collectivité, ceci afin de limiter la propagation du virus. 

Qui décide de la fermeture d'une classe ou école ?

La fermeture est actée par l’Agence Régionale de Santé après transmission des informations par l’Education nationale. 

Comment suis-je informé lorsque la classe de mon enfant ferme ?

Le directeur d’école et/ou votre enseignant vous informeront. 

Combien de temps la classe ferme-t-elle ?

A ce stade, la durée de fermeture d'une classe pour cause de coronavirus est de 14 jours (sous réserve des nouvelles annonces gouvernementales). 

Mon enfant peut-il bénéficier d’un autre mode de garde pour que je puisse aller travailler ? 

Non. Il s’agit d’une mise en quatorzaine. L’enfant ne doit pas être mis en contact avec d’autres enfants ou adulte car il pourrait être contagieux. Il n’aura pas accès au périscolaire, y compris le mercredi. 

Concernant les parents, ils peuvent bénéficier du télétravail ou du chômage partiel remis en place par le gouvernement.

Comment mon enfant continue-t-il à apprendre s’il ne peut être accueilli dans son école ?

Le dispositif de continuité pédagogique est maintenu pour garder un contact régulier entre l’élève et ses professeurs.

Ce service de continuité pédagogique peut notamment s’appuyer sur :

Si mon enfant est dans l’école mais pas dans la classe fermée, doit-il se rendre à l’école ?

Oui, il sera accueilli normalement. Néanmoins, les personnels et les parents doivent être encore plus vigilants. 

 

 

Quand un cas de coronavirus est présumé ou confirmé dans l'école...

Que se passe-t-il si une personne présente des symptômes dans l’école ?

Une pièce de l’école sera dédiée à l’isolement d’un enfant ou adulte en cas de symptômes apparaissant au cours de la journée. Les parents devront alors chercher leur enfant.  

L’enfant pourra réintégrer l’école 48h après la fin des symptômes.

En cas de test, l’enfant devra attendre les résultats avant de revenir. La fourniture d’un certificat est recommandée mais non obligatoire, certains médecins de les délivrant plus. 

En cas de diagnostic positif, les enfants ou adultes concernés ne pourront pas fréquenter l’école avant guérison. Les services de l’Agence Régionale de Santé seront immédiatement informés afin de mettre en place le protocole sanitaire adéquat pour l’ensemble de l’école concernée. 

Les adultes en situation de test ne seront pas autorisés à se rendre dans l’école jusqu’au test négatif ou à guérison. 

Quelles sont les consignes en cas de « cas confirmé » dans une école ?

Si un personnel ou un élève est « cas confirmé », la conduite à tenir est la suivante :

  • Les responsables légaux s’il s’agit d’un élève ou le personnel avisent sans délai le directeur d’école ou le chef d’établissement du résultat positif du test ou de la décision médicale confirmant l’atteinte par le Covid-19 et, le cas échéant, de la date d’apparition des symptômes ;
  • L’élève ou le personnel « cas confirmé », placé en isolement, ne doit pas se rendre à l’école avant le délai défini par son médecin  ;
  • Le directeur d’école ou le chef d’établissement informe immédiatement l’IA-DASEN qui prend contact avec l’agence régionale de santé (ARS) ;
  • Le directeur d’école ou le chef d’établissement, en lien avec le personnel médical de l’éducation nationale, élabore la liste des personnes, élèves ou personnels, susceptibles d’être contacts à risque au sein de l’école ou de l’établissement scolaire ;
  • Le directeur d’école ou le chef d’établissement, par mesure de précaution, met en place des mesures d’éviction de ces personnes en attendant la confirmation des cas contacts à risque par l’ARS ;
  • L’élève ou le personnel que l’ARS ne considère pas « contact à risque » rejoint son école ou l’établissement scolaire ;

L’ARS est responsable du recensement, de l’information et du suivi des personnes contact à risque et arrête la stratégie de dépistage adaptée.

Les responsables légaux ou les personnels sont-ils informés s’il y a un ou des « cas confirmés » au sein de leur école ?

Oui. Il appartient au directeur d’école ou au chef d’établissement de prévenir les personnels et les responsables légaux, que suite à un cas confirmé dans l’école/établissement :

  • soit leur enfant ou le personnel est susceptible d’être personne contact à risque et que par mesure de précaution il ne doit pas venir dans l’établissement jusqu’à la décision de l’ARS;
  • soit leur enfant ou le personnel n’est pas identifié comme contact à risque à ce stade malgré la présence d’un cas à l’école ou dans l’établissement.

Après avis de l’ARS, le directeur d’école ou le chef d’établissement indique aux personnels ou responsables légaux des élèves s’ils sont ou non contacts à risque.

Si le personnel ou l’élève n’est pas contact à risque, il revient dans l’école ou l’établissement scolaire. 

 

Pour éviter qu'une classe ou une école ne ferme...

Quelles sont les précautions à prendre avant de conduire son enfant à l’école ?

Les parents d’élèves jouent un rôle essentiel. Il leur est demandé de prendre les précautions suivantes avant de conduire leurs enfants à l’école :

  • surveiller l’apparition de symptômes chez leurs enfants notamment par la prise de température avant le départ pour l’école ;
  • en cas de symptômes évocateurs du Covid-19 ou de fièvre (38°C ou plus), l’enfant ne doit pas se rendre à l’école et les parents prennent avis auprès du médecin traitant qui décide des mesures à prendre ;
  • ne pas conduire à l’école les élèves ayant été testés positivement au Covid-19, ou dont un membre du foyer a été testé positivement, ou encore identifiés comme contact à risque ;
  • informer le directeur d’école ou le chef d’établissement s’ils ne conduisent pas leur(s) enfant(s) à l’école en précisant la raison ;
  • avoir une hygiène stricte des mains comprenant le lavage au départ et au retour à la maison.

Il est essentiel que les parents informent immédiatement l’école ou l’établissement scolaire si l’élève ou un autre membre du foyer est atteint du Covid-19, ou encore s’ils ont été identifiés contacts à risque. Un défaut d’information rapide ne permettrait pas de repérer et interrompre les chaînes de transmission dans l’espace scolaire.

L'enfant dont au moins l'un des parents est identifié comme "cas confirmé" ou présente des symptômes évoquant le Covid-19 doit-il se rendre dans son école ou son établissement scolaire ?

Non, les parents s’engagent à ne pas mettre leur(s) enfant(s) à l’école en cas d’apparition de symptômes évoquant un Covid-19 ou dans l’hypothèse d’un cas confirmé dans le foyer de l’enfant dans le délai prescrit par un médecin.

L’enfant bénéficie alors de la continuité pédagogique mise en œuvre par son école ou établissement scolaire.

 

 

>> Consulter le protocole sanitaire dans les écoles de Cergy (au 18/09/2020)
>> Consulter l'intégralité de la foire aux questions Ecole et Coronavirus de l'Education Nationale (en date du 02/09/2020)
>> Consulter le plan de continuité pédagogique de l'Education Nationale 
>> Consulter les conditions d'accueil des écoliers de Cergy pour la rentrée 2020

COVID-19 | Que faire en cas de symptômes ? | Gouvernement