Sécurité-Prévention

Le Val-d’Oise toujours placé en vigilance jaune pour risque de crue

Point au 12/02 : Les dernières précipitations ont entraîné une montée des eaux importante en quelques jours. La ville appelle à la plus grande vigilance et vous tiens informés jusqu’au retour à la normale.

Publié le

Point de situation

Aujourd'hui Vigicrues enregistre un niveau à 2.64 mètres au barrage de Pontoise. Le niveau continue de baisser et la situation devrait revenir à la normale d'ici lundi 15 février.

La ville reste en veille. En attendant, soyez vigilant lors de vos déplacements.

Pour votre sécurité, la circulation est désormais interdite sur :
- le chemin de contre-halage
- le quai des Mariniers

Restez informé

Vous habitez dans les zones susceptibles d'être inondées et vous souhaitez recevoir des alertes par sms sur le niveau de la crue ?

Remplissez le formulaire alertes sms pour être informé de l'évolution de la situation.

Consultez la courbe d'évolution de la crue.

En cas d'inondation, que faire en premier lieu ?

Faites le maximum de clichés montrant les dégâts causés dans votre habitation.

Pompez l’eau jusqu'à un retour à la normale : l’intervention d’un expert d’assurance ne peut pas intervenir quand il y a encore de l’eau dans le bâtiment sinistré.

Déclarez le sinistre à votre assurance

Vous devez déclarer le sinistre à votre assurance dans les 5 jours ouvrés suivant sa prise de connaissance :

  • Si vous avez souscrit une assurance multirisques, vous devez gérer le sinistre avec votre assurance (ne pas toucher aux dégradations avant le passage d’un expert pour estimation des dégâts ; vous pouvez toutefois mettre de côté les objets abîmés).
  • Si vous avez souscrit à un autre type d’assurance, les dégâts dans les habitations des inondations sont toujours « éligibles » au volet dégâts des eaux. Il y a seulement un changement de franchise.

L'action de l'expert et de l'assurance :

>> Reconnaissance : intervention rapide, accompagnement des étapes de sauvetage, prévient l’assurance pour débloquer les acomptes ;

>> Gestion du sinistre : consultation des entreprises, discuter des options techniques, pointer les dommages mobilier et immobilier ;

>> Clôture du sinistre (plusieurs semaines ou mois après) : chiffrer les préjudices, donner à l’assurance et à la collectivité une visibilité sur l’indemnité.

Constituez un dossier de demande de classement en état de catastrophe naturelle

En parallèle de la déclaration à l'assurance, constituez dans les plus brefs délais un dossier de demande de classement du sinistre en état de catastrophe naturelle. L'objectif ? Permettre à la ville de centraliser l’ensemble des demandes et de les transmettre en Préfecture pour instruction en vue d'une éventuelle reconnaissance de catastrophe naturelle, vous ouvrant une indemnisation supplémentaire.

Le dossier comprend :

  • des clichés,
  • le détail des désordres subis,
  • la liste des dommages sous forme d’un tableau (facture, année d’achat, etc.).  

Ce dossier doit être adressé à l’attention de l’Unité Salubrité et Sécurité Civile – Hôtel de Ville – 3, Place Olympes-de-Gouges – BP 48000 Cergy – 95801 Cergy-Pontoise cedex  

La ville se charge ensuite de centraliser l’ensemble des demandes et de les transmettre en Préfecture pour instruction en vue d'un éventuel classement en état de catastrophe naturelle, ce qui vous permet une indemnisation supplémentaire.