En films

(Re)découvrez notre ville au fil du temps à travers les films qui ont été tout ou partie tournés à Cergy.

L’attrait pour Cergy date des débuts de la Ville Nouvelle, son architecture contemporaine séduit. Henri Verneuil « flashe » ainsi sur la préfecture, sorte de pyramide inversée, dans I comme Icare en 1979. 

Marco Ferreri filme la grande horloge de Saint Christophe dans I love you en 1986. 

Eric Rohmer, emballé par l’utopie de la Ville Nouvelle, tourne tout un film à Cergy-Pontoise, L’ami de mon amie en 1987. 

Pour voir Cergy sur grand écran, on peut aussi (re)voir le très beau film de Céline Sciamma, Naissance des pieuvres tourné en 2007 à la piscine de la Préfecture, à l'Axe Majeur et dans les zones pavillonnaires de l’0rée du bois. La réalisatrice, qui a grandi à Cergy, expliquait à l'époque :

Visuellement, Cergy est une ville-champignon qui a grandi au gré des projets d’architectes, qui propose des assemblages de lieux assez improbables et des ambiances qui poussent à la stylisation.

Plus récemment, c’est le réalisateur Guillaume Brac qui choisit le décor de l’île des loisirs pour réaliser un documentaire L’île au trésor et un long-métrage de fiction Contes de juillet, sortis en 2018.

Cergy, terre de cinéma

Plus d'infos sur le site Val-d'Oise, Terre de Cinéma.